Les Archers de Sire Contet

Archerie, animations et reconstitutions médiévales en Lorraine
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Mon atelier du livre au XIIIe siècle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aurore

avatar

Nombre de messages : 88
Age : 34
Localisation : Thionville
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Mon atelier du livre au XIIIe siècle   Mar 8 Mai 2007 - 18:29

Attention Patrick, j'arrive.... Wink Wink Wink Wink
(et sinon mes plates excuses à Godefroy et Hedwige qui ont déjà lu cette présentation sur le web, je raconte ma vie donc je ne peux pas en refaire une nouvelle version plus palpitante à chaque fois...quoique Suspect ...)

Comme je vous l'ai dit dans ma présentation, cela fait maintenant 12 ans que je fais de la calligraphie et de l’enluminure. J’ai commencé de façon moderne, avec des plumes métalliques, des encres du commerce et des peintures chimiques (ah quelle jeunesse dépravée! What a Face ). Mais cela fait 8 ans que je me suis mise à peindre avec des pigments naturels, de la feuille d’or et sur parchemin (du chevreau, c’est mon support favori). Mes études en codicologie m'ont beaucoup apporté dans mes réalisations (étapes de fabrication, usage des support, épaisseur des traitrs, etc. ). La dernière étape fut la fabrication d’encre (metallo-gallique). En passant en stage au CNRS, je me suis mise à sa fabrication il y a maintenant 2 ans, mais pour l’instant je reste à l’encre noire.

Au niveau des sources iconographiques et textuelles, j’aime beaucoup transcrire des textes en latin (mais peu de personnes adhèrent à cette idée), notamment des textes religieux « célèbres » : le Credo, l’Ave Maria, le début du Psautier et également de la littérature courtoise (Le lai du Chèvrefeuille, le Tristan en Prose, Béroul,…). Ce que j’aime beaucoup, ce n’est pas copier mot à mot le texte et l’image d’une page de manuscrit mais de prendre un élément de l’un, un de l’autre et de faire une page qui puisse toucher un œil d’aujourd’hui. Pour mes manuscrits de référence, comme je reconstitue un atelier du livre du XIIIe siècle à Metz, je travaille beaucoup avec le Psautier de Renaud de Bar, que j’ai pu une fois approcher en vrai…c’était magique bounce ! Et sinon je fais pas mal d’enluminures à partir du Codex Manesse, du fait de ma proximité avec la Germania et de mon attirance pour ces enluminures. Pour l’instant j’ai mis cette activité entre parenthèse pour me consacrer à mes concours mais je compte m’y remettre dès cet été.

Alors voici tout d’abord un Ave Maria dont l’enluminure est issue du Psautier de Renaud de Bar, là encore il ne s’agissait pas d’une lettre historiée accompagnant ce verset de saint Luc mais j’ai pris cette liberté, puisque la scène représentée colle avec le passage de la Bible.



Voici l’original :



Et sinon, avec le même manuscrit, je me suis amusée, pour me détendre, à reproduire une marge, dont voici l'interprétation issue du Moyen Age en Lumière (je l'ignorais avant de poser mon choix la dessus, du coup mon amie qui est spécialisée dans l'interprétation iconographique a un peu de mal à garder son sérieux lorqu"elle la présente aux gens): A partir de la fin du XIIIe siècle, dans le décor des marges, le thème de la chasse (attention il y a un archer) et celui du siège d’un château constituent fréquemment une allusion à la conquête amoureuse. Hommes et femmes y sont remplacés par des animaux : oiseaux de proie et gibier à plumes, ou bien, comme ici, chiens et lièvres ou lapins. Dans la symbolique médiévale, le lièvre (qui passe parfois pour hermaphrodite) a une forte connotation sexuelle et le « connin » (lapin) évoque directement le sexe de la femme.



Et voici cette fois une enluminure issue du codex Manesse dont j’ai retouché le cadre afin de le rendre carré. En fait je l’ai personnalisé avec les phylactères (qui portent les prénoms de mon cher et tendre ainsi que le mien).



Voilà un peu ce que je fais, j'ai encore pas mal d'enluminures à la maison que je n'ai pas en photos, si vous voulez au fur et à mesure je viendrais mettre des images ici, mais ce sera surtout pendant les vacacances que ma production va bien progresser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scriptoriumdemathilde.over-blog.com/
Gilles
Admin
avatar

Nombre de messages : 837
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Mon atelier du livre au XIIIe siècle   Mar 8 Mai 2007 - 21:24

Pfiou !

C'est magnifique, utiliser les composants et les techniques historiques donne un rendu vraiment proche des originaux.
Il doit y avoir de quoi occuper les longues soirées d'hiver où il n'y rien à la télé.

Bon courage pour les concours !

_________________
Gilles, des hauts et sombres bois du Morvan. Archer messin 1250-1280.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archerssirecontet.virtuaboard.com
Godefroy de Nancey

avatar

Nombre de messages : 196
Age : 31
Localisation : Nancey
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Mon atelier du livre au XIIIe siècle   Mar 8 Mai 2007 - 21:47

Aurore a écrit:

(et sinon mes plates excuses à Godefroy et Hedwige qui ont déjà lu cette présentation sur le web, je raconte ma vie donc je ne peux pas en refaire une nouvelle version plus palpitante à chaque fois...quoique Suspect ...)
Je t'excuse d'autant plus que c'est toujours un plaisir de voir ces magnifiques réalisations ! cheers

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heraldique-sigillographie.over-blog.fr/
patrick

avatar

Nombre de messages : 1596
Age : 60
Localisation : Montigny-lès-Metz
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: ton travail, Mathilde.   Mer 9 Mai 2007 - 14:16

Quel bel ouvrage, Mathilde, je reste baba!
Il n'y a pas d'autres mots. Si, ceux-ci:
cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers

Si réellement je désirais progresser, comparé à tes oeuvres, il faudrait mettre des ridelles aux 24 heures journalières...
Et encore, je ne sia spas si cela apporterait quelque chose.

Il est clair pour revenir à un propos sérieux, que ceci demande une dextérité qui ne s'acquiert, je suppose, qu'après des échecs. Moi qui en suis au tout premier stade, consistant à tenir un porte-plumes droit, pour écrire, alors qu'au demeurant j'ai toute une panoplie de plumes qui ne demandent qu'à être utilisées, moi qui utilise du Canson Montval 300 gr pour le pas abimer un éventuel parchemin, dont je ne maîtrise pas du tout la technique, et que seule le fait d'en posséder un me rend heureux, je trouve qu'un quelconque ''dessin'' ne peut égaler pareil travail. Mais le m'applique.
Pour cette raison, se posent encore pour moi un tas de questions sans réponse, notamment dans la compostion des mélanges, sur leur conservation dans le temps ou leur emploi éphémère, si elles ne se conservent pas bien.
Je prends l'exemple de l'oeuf avec lequel la dame travaillait en 2006 à Rodemack. Je suppose que le soir venu, la préparation n'est plus en état de servir, d'être conservée ou remisée pour une utilisation ultérieure.

Je pense que tu vas devoir m'apprendre à ''faire des lignes''... dans un premier temps, une belle miniature, et moi je t'apprends le tir à l'arc. bounce Est-ce un fair échange? Te laisserais-tu aller à mon chantage?
Bon de ceci nous discuterons encore au club.


____________________
Patrick des Noires Forêts.
Archer un jour, archer toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archerssirecontet.virtuaboard.com/
Aurore

avatar

Nombre de messages : 88
Age : 34
Localisation : Thionville
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: Mon atelier du livre au XIIIe siècle   Sam 12 Mai 2007 - 19:41

Contente de voir que ça vous plait, je mets énormément de temps et d'attention dans ces réalisations, ce sont un peu mes enfants et à la fois un peu de moi qui transparait, alors ce n'est pas toujours simple à montrer Embarassed

Patrick si j'arrive à voir le bout de mon tunnel de concours, ça me ferait plaisir que l'on parle calligraphie et enluminure, on pourait mettre en commun nos expériences et je t'aidereai à faire tes premiers pas sur parchemin, qui est plus simple à travailler que du Canson je trouve et peut se gratouiller en cas d'erreur. Mais c'est vrai que pour l'instant tu dois bien stabiliser ton écriture et tes traits et applats avant de passer à des plumes et pigments "comme à l'époque".

Pour la composition des mélanges, j'ai prévu cet été d'en réaliser plusieurs (colle de poisson, liant, aprët, et je me base sur l'ouvrage de Cennino Cennini qui, heureusement, est encore disponible en anglais sur Amazon à moins de 10 euros. Donc si ce sont les mixtures qui t'intéressent je te conseille cet ouvrage, d'autant plus que tu connais la langue de Shakespeare. Sinon pour l'oeuf, s'il s'agit du jaune, c'est vrai qu'on ne peut le conserver longtemps, même en y ajoutant un conservateur (du vinaigre). Par contre pour le blanc, c'est faisable.

Et sinon c'est d'accord pour le deal, apprends moi à ne plus avoir peur d'un arc et je t'apprends à dompter les plumes d'oie lol!
]

_________________

Mathilde, enlumineresse en la cité de Mets (1282-1310)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scriptoriumdemathilde.over-blog.com/
patrick

avatar

Nombre de messages : 1596
Age : 60
Localisation : Montigny-lès-Metz
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: le temps nécessaire pour dompter... des plumes, ou un arc...   Dim 13 Mai 2007 - 11:23

Yes,
Moi tu sais, pour le moment, je fais des choses simples, (mais tu l'avais remarqué), dans lesquelles j'essaie de mêler judicieusement la couleur, l'encre, lorsque c'est faisable, et surtout l'historique, me servant aussi de toutes mes années de latin (on commençait à l'époque en 6ème, et non comme plus tard, initiation en 5ème et si intérêt révélé, début réel en 4ème) . Moi ça m'aide, car le perçois ce qui est pensé.
Je n'ai certes plus mon précieux Gaffiot, mais je pense m'en re-procrurer très bientôt.
Bref, je n'ai pas comme toi toutes ces années d'études, en background, ce qui ne permet pas bien sûr un beau travail.
J'ai effectivement lu, (et part là même essayé) de travailler sur du parchemin (chevreau), et il est vrai que l'on peut gratter à l'endroit où l'on a commis une tache ou autre. Je pense que nous pourrions donc mettre quelque chose de très correct sur pied.

Dis-moi dés à présent, si tu as besoin d'une plaquette (format A3 ou -A2) qui puisse te servir en anim., au cas où tu désirerais avoir ton nom et ta passion de la caligraphie et enluminures, dans un cadre avec des photos qui te montrent à l'ouvrage, avec deux trois réalisations, (comme j'ai fait pour Stéphane le forgeron, lorsque nous sommes passés sur FR3. vendredi 5 mai. Smile

Pour ce ''deal'' (quel mot curieux , argghh !!) nous ferons toi et moi en sorte, que l'un et l'autre soit content de progresser. Smile Smile


Et puis dans le forum, je peux me charger des photos qui seraient éventuellement à mettre en ligne, ou les imprimer (selon ton souhait) ..etc


______________________
Patrick des Noires Forêts
Archer un jour, archer toujours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archerssirecontet.virtuaboard.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon atelier du livre au XIIIe siècle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon atelier du livre au XIIIe siècle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Archers de Sire Contet :: Notre Compagnie :: Réalisations-
Sauter vers: