Les Archers de Sire Contet

Archerie, animations et reconstitutions médiévales en Lorraine
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Les origines de votre passion ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gilles
Admin
avatar

Nombre de messages : 839
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Les origines de votre passion ?   Ven 13 Avr 2007 - 13:12

Histoire de se changer un peu les idées, voila un ptit sujet pour évoquer les origines de votre passion pour la reconstitution, l'arc, le grandeur nature,...

Pour moi, je suis resté longtemps avec une passion latente pour l'histoire en général et le métier des armes, que je n'ai concrétisé que récemment.

Etant gamin, je faisait des armes en bois et carton, dont le basique arc en noisetier, et des "costumes" de récup. Ben oui, à la campagne, avec la forêt comme terrain de jeu, on bidouille vraiment de tout avec rien ! Puis il y a eu les lectures et films d'inspiration médiévale et antique, et l'attrait pour les arts martiaux. Plus récemment, je suis passé par les jeux de rôle, papier puis informatiques.
Les revenus progressant, j'ai commencé une petite collection d'armes, historiques et fantastiques (lames diverses, arbalète).

Enfin, à Metz, j'ai découvert notre Compagnie. J'ai franchi le pas, commencé le tir classique, puis instinctif et participé à mes premières animations. Rapidement, la volonté de progresser aidant, la timidité initiale s'efface devant le monde passionant que je découvre. Depuis, j'accumule les docs et sources historiques, me définit un personnage et tente de le reconstituer de plus en plus précisément, en situation de combat, comme dans la vie courante, l'artisanat.

_________________
Gilles, des hauts et sombres bois du Morvan. Archer messin 1250-1280.


Dernière édition par le Dim 15 Avr 2007 - 2:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archerssirecontet.virtuaboard.com
Godefroy de Nancey

avatar

Nombre de messages : 196
Age : 31
Localisation : Nancey
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Les origines de votre passion ?   Ven 13 Avr 2007 - 15:59

Bon, eh bien moi aussi, j'ai cette passion dormante pour l'Histoire depuis le plus jeune âge. Déjà gamin, mes périodes favorites étaient les Celtes et le Moyen Âge. Bon, d'accord, la passion pour le monde des chevaliers et des châteaux-forts est fréquente chez les garçons, c'est donc peut-être pas original. Mais je crois que j'ai été conforté dans cette passion par la lecture. Robin des Bois, le Roman de Renart et Ivanohé d'abord, principalement, puis j'ai dévoré presque tout Chrétien de Troyes au collège, ça a été un véritable déclencheur. Les romans du cycle arthurien de la Table Ronde aussi, beaucoup. Il y a bien eu quelques films, aussi, mais ça n'a jamais joué un grand rôle. C'était surtout la lecture.
On y ajoute une passion mordante pour les costumes et les déguisements jamais démentie, et hop ! il n'en faut pas plus pour verser à fond dans la reconstitution médiévale dès que je découvre cet univers, en classe de première... Et rendons à César ce qui est à César, Rodemack a été un des tous premiers endroits (sinon le premier, je crois) de ma découverte de la reconstitution historique...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heraldique-sigillographie.over-blog.fr/
Hedwige

avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Les origines de votre passion ?   Ven 13 Avr 2007 - 20:17

Puisque Gillou veut tout savoir (et rien payer ! Wink ), allons-y :

Tout a commencé en classe de CE2, avec une institutrice plutôt... lénifiante et traumatisante, du genre "bloody mary", mais qui, pour les cours d'Histoire, se contentait de nous lire un vieux bouquin. A cette époque-là, l'Histoire, pour moi, c'était synonyme de torture.

Et puis l'année d'après, je suis tombée dans la classe du directeur. Un passionné d'Histoire qui a su me transmettre la flamme. Au début, j'étais plutôt portée sur le siècle de Louis XIV et Napoléon, puis le général De Gaulle. Je n'ai commencé à m'intéresser au Moyen Age qu'au lycée. Pas par le biais des programmes scolaires, évidemment, puisque ces derniers sont lamentablement organisés (il n'y en a que pour l'époque contemporaine, un tantinet pour la moderne, et puis le reste, ben... quelques clichés déballés rapidement en classe de cinquième, et au revoir Messieurs Dames...). En fait, c'est durant les années de DEUG que mon intérêt s'est orienté progressivement vers l'Histoire médiévale. C'est à ce moment-là aussi que j'ai joint le milieu de la reconstitution. Dès lors, mon choix était irrrrrrrrrrrrrrrrrrévocable !

Pourquoi le Moyen Age ? Je ne sais pas trop... Peut-être parce que c'est une époque un peu mystérieuse, difficile à appréhender, récemment réhabilitée... Peut-être aussi parce que j'y trouve une sobriété que l'Epoque Moderne, porteuse d'une culture du faste, semble avoir oublié...

Et voilà le résultat : une vraie monomaniaque bourrée de déformations professionnelles... Non, je plaisante ! J'ai d'autres centres d'intérêt que le Moyen Age... Par exemple... euh... voyons... lol!

Note à l'attention des modernistes qui visiteraient ce forum : Ne me frappez pas, SVP !!! What a Face

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://officinemedievale.wordpress.com
patrick

avatar

Nombre de messages : 1599
Age : 60
Localisation : Montigny-lès-Metz
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: la passion ??   Dim 15 Avr 2007 - 10:41

Alors pour répondre aux autres membres, à Hedwige ou à Gilles, moi je ne suis ni perfectionniste, ni moderniste, et je ne frappe personne: je suis archer, voilà tout. Un archer qui pratique depuis quelques décennies ! Il est de nettement meilleurs archers, mais j'en connais de franchement mauvais, ce qui me rassure. Je sais ce que je vaux. Et ça c'est bien; qualités, défauts bien sûr...
En tout domaine, on peut trouver meilleur, comme plus mauvais.
Je vais donc vous dire ce qui m’a amené là où j'en suis, maintenant à 50 ans.
 
Vous disiez en titre: Les origines de votre passion ?
 
En revanche, si l’histoire qui suit devait ne pas vous intéresser, voire vous lasser, passez alors très vite à une autre histoire, et oubliez celle-ci; merci.
      L'intérêt pour le tir à l'arc chez moi est suscité après avoir vu chez un collègue de mon père en été 1967, (nous n’avions pas la télé à cette époque), il y aura cette année 40 ans de cela, le film ''Custer, l'homme de l'ouest'', film ô combien proche de la réalité (ça nous change, dirait Hedwige, des fauteuils rococo du film ''Jeanne d'Arc'' de Besson que j'ai quand même apprécié, n’en déplaise! ).
     Bref, dans ce film en effet notre célèbre George Amstrong Custer, de la cavalerie américaine se prend la ‘‘pâtée’’ de l’année face à la nation (on ne dit pas tribu !!) Sioux réunie, (Arapahoe, Lakota, Oglalas, Oohenonpa, Two Kettles, etc…) menée par des non moins célèbres chefs de guerre comme Tatanka Yotanka (Sitting Bull en anglais), Mack Piya Luta (Red Cloud) et quelques autres chefs, des références à mes yeux.
Tout cela donc me décide donc (j’ai à l’époque 11 ans) à partir faire ma propre conquête de l'ouest dans les forêts vosgiennes (Eloyes, où j’habite ce sont 3610 âmes en 1965 1 gendarmerie et ses 6 gendarmes, les Vosges profondes quoi, -25° en hiver, 1,80m de neige, en été la Moselle à sec!!) Climat rude, gens rudes, et nous y habitons que depuis peu, rentrés du Maroc. (été 60), donc pour un autochtone, issu du cru, nous sommes des ''nouveaux'' qu'on évite, tout d'abord.
Tout type de bois servira à me confectionner l'arme des Indiens, ma bourse ne suivant pas, et je ne vois qu'eux à l'époque, ces sacrés Indiens.
Je fais flèche de tout bois, arc de toute essence, principalement du noisetier, les vacances scolaires étant le seul et unique moyen d’évasion. Les weekends sont passés en forêt, et la mue d’été des grands oiseaux procurent les plumes pour empenner.
Tout ou preque sera essayé, du geai trop petit, au corbeau, la buse, le pigeon ramier, trop petit, le dindon qui colle mal, trop épais, l'effraie, trop souple....Pour les encoches ce seront les embouts de cartouches d'encre Waterman (parce qu’elles sont renforcées à une extrémité) que l'on va privilégier.
Puis avec quelques économies je me paie mes 1ères flèches alu au nombre de 4, des 24 SRTX, en calibre 1816, la Gordini de l’époque (ah pardon nous n’avons pas le même âge), la HDI de l’époque, donc. J’avais eu à cette époque un Wings Field de 42# dans les années 75, acheté à Arlon (B) pour 1900 FB, soit 230,- FF. Déjà à l’époque…. Mais il cassa… Par mes mauvais traitements.
 
Entre temps j'avais fait partie trèc vite pendant quelques temps de la FFTA, à ''la ronde d'Alsace-Lorraine) au château d'Epinal, ce que j'ai vite cessé au vu de ce côté artificiel de notre beau sport, très éloigné de ce que je pratique désormais au CSA.  A l'époque, et sous la houlette de la sévère présidente Mme Froment, j'ai néanmoins découvert, compris, et ipso sensu, subi, ce qu'était un Chevalier d'arc... (botte-fesses aidant !).
Retour, aux choses simples, avec mes forêts, le noisetier, le merisier, aux faibles performances d’ailleurs, qui seront longtemps du ‘‘bois d’arc’’.
Mais on me laisse faire du tir à l'arc, faire, non, vivre le tir à l'arc EN PAIX !
Ayant évoqué l’envie d’un bel arc monobloc Yamaha YTSL, dans un magasin ‘‘La Hutte’’ d’Epinal, que je regardais régulièrement en sortant de l’école, et qui avait provoqué Dieu sait quel courroux parental, je me suis résolu à continuer les investigations dans les forêts.
Bois durci au feu, pointes en lame de scie à métaux très performantes, mais cassantes, pointes en os, etc..etc.
Ete, hiver, sorties en forêts, arc en main, (j'ai encore des photos d'époque), sac à dos, beurre de cacahuette, pain, et café !!)
 
Puis parti à l’armée, en 78, le premier arc acheté, un 55#, monobloc de chasse, puis je suis passé à de fortes puissances. 60-75#.
De nombreuses commandes chez France Archerie. Mais tout était dévolu à la cause indienne, fûts bois, perlages, wampums, travail du cuir, de l’os, tannage de peaux de chevreuil, à la cervelle et à la cendre, travail au tendon, quill en piquants de porc épic, (les fameuses plumes flotteurs pour la pêche), et…. Et l’apprentissage de la langue Lakota par des cassettes achetées aux USA. Beaucoup d’heures passées dans ce monde merveilleux.
A cette époque, réussite à l’examen du chasseur à l’arc, passé à Cirey sur Vesouze, et réorganisation de  cette Compagnie que j’ai mise sur pieds et dirige depuis 1990. Mais j'ai jusque là très peu chassé.
J’ai commencé la fabrication d’arcs dans mon atelier à Doncourt-lès- Conflans, à partir de 1994. depuis j’en fabrique encore, mais à moins forte fréquence, surtout pour des amis. Vivement la retraite...
D’abord de style monobloc style longbows, je me suis mis à la réalisation de flatbows lamellés collés.
Ainsi, tout cet engouement pour les amérindiens continuera jusqu'en 1995, où la fin probable de cette passion amérendienne est peut-être marquée par ''Shongmanitu tanka oblache (traduisez ''Danse avec les loups'' avec K. Costner!)
 
A ce moment-là une autre passion s’est peu à peu profilée, tournant aussi autour du tir à l’arc.
Alors le Moyen Age dans tout cela, allez-vous me dire ??
On m’a demandé d’aider à Rodemack via le CSA, et avec 8-10 personnes de la Compagnie, Alain, Rodolphe, Sabine, Jean-Jacques, et quelques autres d’autres nous avons participé à notre 1ère animation.
C’était à Rodemack,  en 95, où nous avons eu une arrière-cour pour faire un peu d’initiation tir à l’arc, en partie sous la pluie, et avec des costumes prêtées par les AVP.
Ce fut le coup d’envoi.
Le reste c’est ce que j’ai, ou que la Compagnie, a mis sur pieds toutes ces années, par le labeur des dirigeants, premiers debout, derniers au lit, et travaillant encore lorsque les archers dorment déjà….
Sinon, mes centres d'intérêt sont actuellement beaucoup de films traitant du sujet, de préférence en langue originale, - le rendu est souvent meilleur – (moins d’altérations de traductions), le travail du bois, du cuir, la calligraphie (elle est comme elle est ! ce sont les débuts), et la couture.
 
Quant à la maxime ''couture = courage: j’en dispose aussi pour tout autre travail plus difficile que celle-ci !
 
Je joins à ceci la photo du petit village d’Eloyes (88510).
 

 
D’un coup d’œil de gauche à droite, les forêts dans lesquelles j’ai acquis (à grande casse de flèches) mon savoir, où j'ai vécu heureux, proche contact avec les choses simples, un champignon ou des mûres, quand on a faim, des feuilles de frêne que l'on suce contre la soif, une source qui court sous la mousse, quand on a soif..... et auxquelles je dédie l’expérience qu’elles m’ont donnée.
Patrick des Noires forêts des Vosges.
En Saint Hubert, et Saint Sébastien, je suis.
O Wakan Tanka unshimalaye oyate  wani wasicun.
Archer un jour, archer toujours.


Dernière édition par patrick le Ven 11 Oct 2013 - 12:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archerssirecontet.virtuaboard.com/
Hedwige

avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Les origines de votre passion ?   Dim 15 Avr 2007 - 11:12

Avoir commencé le tir à l'arc avec le système D, c'est une chance pour la reconstitution ! Parce que quand on commence une activité avec du matériel moderne, et qu'ensuite on se met à cette même activité version médiéval, ça pose souvent des problèmes... Et puis, l'usage du système D aiguise le bon sens, qui en cas d'interrogation ou de litige sur : "Comment faisaient-ils à l'époque ? Pas de sources : problème !", reste la meilleure des solutions !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://officinemedievale.wordpress.com
Gilles
Admin
avatar

Nombre de messages : 839
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Les origines de votre passion ?   Lun 16 Avr 2007 - 21:00

Waouh !

Et beh... ça, c'est un historique détaillé. Wink

Même en étant français, (donc le système D étant notre mode normal de fonctionnement...), il faut en effet avoir pas mal expérimenté par soi même pour savoir trouver la solution simple et réaliste qui marche parmi toutes les idées fumeuses. scratch

_________________
Gilles, des hauts et sombres bois du Morvan. Archer messin 1250-1280.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archerssirecontet.virtuaboard.com
magalie

avatar

Nombre de messages : 56
Localisation : metz
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: la passion du Moyen Age   Dim 6 Mai 2007 - 22:23

En ce qui me concerne, je n'ai jamais eu une grande passion pour le Moyen Age dans mon enfance. Je l'ai connue en faisant un jour la connaissance de Patrick qui m'a parlé de son club de tir à l'arc. Arme que je n'aurais jamais pensé pratiquer...
Bref, je suis passée un jour dans son club par politesse et depuis je n'en suis jamais repartie. C'est lui et la structure du club qui m'ont donné cette passion qui se développe depuis trois ans maintenant.
Le club m'apporte beaucoup de connaissances, tant dans l'histoire que dans la couture. Je ne savais pas coudre avant de venir au club, c'est par l'envie de continuer la création de costumes pour les participants que je me suis mise à apprendre la couture qui me plaisait depuis longtemps; Mais je ne voulais pas me lancer, de peur de me tromper et surtout je n'avais jusqu'alors personne (hormis ma famille) pour me soutenir dans mes efforts.


Magalie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANGEL

avatar

Nombre de messages : 66
Age : 41
Localisation : FONTOY (57)
Date d'inscription : 20/07/2007

MessageSujet: Re: Les origines de votre passion ?   Lun 23 Juil 2007 - 23:18

Voilà pour ma part, après avoir lu tous les messages en entier, pourquoi le Moyen-Age:
Comme pour la plupart d'entre vous, cela a commencé dès mon plus jeune âge.
Par delà les cours d'histoire et les films (je ne compte plus le nombre de fois où j'ai regardé Excalibur), Gaulois, Celtes, Vickings et chevaliers....
Malgré le fait que je fasse dans le Moyen-Age, l'histoire des Celtes ne me quitte jamais!
En ce qui concerne le tir à l'arc, je me suis achetée mon premier arc chez Décathlon vers l'âge de 20ans. J'ai pu tirer quelques flèches dans le jardin de mon père pendant un été. J'ai ensuite délaissé un bon moment (environ 10 ans tout de même) cet art, pour le reprendre avec des amies pas plus tard que cette année même, vers février-mars au club de Talange. Cela m'a permis de me re-familiariser avec le tir à l'arc.
Participant avec des amis au maximum de fêtes médiévales (en costume la plupart du temps) l'idée de faire du tir à l'arc médiéval devenait plus présente.
Aujourd'hui j'ai la possibilité de faire ce que j'aime et cela grâce à vous tous.
Je peux enfin vivre ma passion et cela sans contrainte. Very Happy
Merci à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patrick

avatar

Nombre de messages : 1599
Age : 60
Localisation : Montigny-lès-Metz
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: les origines d'une passion   Sam 28 Juil 2007 - 14:29

Tant mieux, et bienvenue encore, belle Dame. Un peu d'assurance pour les tirs, un soupçon d'agressivité, lors de la visée, et c'est la réussite assurée.. cheers
Nous avons pu en juger hier soir avec Gilles et les autres..

_______________________________
Patrick des Noires Forêts des Vosges.
Archer un jour, archer toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archerssirecontet.virtuaboard.com/
ANGEL

avatar

Nombre de messages : 66
Age : 41
Localisation : FONTOY (57)
Date d'inscription : 20/07/2007

MessageSujet: Re: Les origines de votre passion ?   Dim 29 Juil 2007 - 22:30

Merci,
Il ne me reste donc plus qu'à bosser tout cela! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Korrigan

avatar

Nombre de messages : 203
Age : 37
Localisation : Mon coeur est en bretagne, mon esprit et mon corps près de ma Belle.
Date d'inscription : 18/05/2012

MessageSujet: Re: Les origines de votre passion ?   Sam 12 Oct 2013 - 22:19

Que dire en lisant vos histoires. C'est que du bonheur, je vous remercie.

Pour ma part c'est plutôt venu de mes lecture de Sire J.R.R Tolkien et de Crestiens de Troies (Chrétien de Troyes).
Question Tir à l'arc, ben comme tous les gosses, la grosse branches (enfin pas si grosse finalement maintenant que je suis grand), la corde et les flêches taillées dans de fines branches pas toujours droites dans les Bois d'Augny (fallait faire gaffe au militaires qui s'y entraînaient souvent).
J'ai fait quelques tirs avec l'arc à poulies d'un voisin mais ça c'est stoppé en rentrant en apprentissage.
Puis enfin la rencontre au Quartier Colin à Montigny les metz de Patrick, Gilles et Marianne, qui avaient drôlement les crocs ce jour là et réclamaient leurs menus gastronomiques.
Le petit essai de Cécile puis nous sommes reviendu pour que je m'y essaie de nouveau et là coup de foudre. L'inscription suivra et vous connaissez la suite.

_________________
Le korrigan perdu dans plaines de l'Est.
I went to the woods because. I wanted to live deliberately...
I wanted to live deep and suck out all the marrow of life !
To put to rout all that was not life...
And not, when I came to die, discover that I had not lived...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
enguerrand

avatar

Nombre de messages : 11
Age : 38
Localisation : alsace
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les origines de votre passion ?   Dim 6 Avr 2014 - 21:18

ma passion pour le medievale est apparue depuis que j'ai visité un chateau (pas loin de chez moi) c'était en classe de CE1 CE2 et depuis j'ai l'impression d'etre dans la peau d'un chevalier du moyen-age, je peux ressentir ça peur...l'angoisse...des sueurs froide qui me glace le sang...sentir un vent froid glacial comme si je vivais au moyen-age, c'est une sensation vraiment très forte et très bizarre, ces sensations n'ont rien à voir avec les soucis de notre quotidien habituelle. je collectionne les armes medievale d'époque (si possible) en possédant plusieurs il faudrait les faire expertiser, mais par qui...un jour peut-etre...j'obtiendrais des avis d'experts.

enguerrand
si vous etes au coliseum, c'est que vous etes déjà mort !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patrick

avatar

Nombre de messages : 1599
Age : 60
Localisation : Montigny-lès-Metz
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: les débuts d'une passion   Lun 7 Avr 2014 - 7:57

Je comprends tout à fait. ce qui ma personellement amené au tir à l'arc, c'est un film dans les années 67 ''Custer, l'homme de l'Ouest'', dans lequel Le général américain geurges Amstrong Custer et son 7ème régiment de Cavalerie se fait ''dessouder'' une bonne fois pour toutes par la Nation Sioux (mot ojibway) rassemblée, Lakota, Hunkpapas, Oglalas... à la fameuse bataille du Little Big Horn. Ca ça a déclenché mon intérêt pour me tir à l'arc, l'indianisme..... Beaucoup plus tard, je suis venu au monde médiéval (le Moyen-Age a quand même duré 900 ans approx. du VIème au XVème).
Je comprends tout à fait ton ressenti. Lorsque l'on est dans une abbaye, dans un château, on peut parfois percevoir une atmosphère toute particulière, qui nous permet d'imaginer ce qu'a pu être la vie à cette époque. Dans le film ''Le nom de la rose'' de Jean-Jacques Annaud, le DVD  supplément ''bonus'' de ce film nous apprend beaucoup de choses quant aux recherches nécessaires effectuées pour faire un film qui puisse ''coller'' à une certaine réalité histo. Moi je le regarde très souvent.
Voilà mon bon Enguerrand.


Pour ce qui est de la Nation (et non triibu) Sioux:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sioux

_________________
- Maewyn - des Noires Forêts des Vosges,
Archer un jour, archer toujours!
''Qui chérit à l'excès sait haïr à l'excès'' - (Aristote)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archerssirecontet.virtuaboard.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les origines de votre passion ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les origines de votre passion ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Archers de Sire Contet :: Scriptorium :: La taverne-
Sauter vers: